Yémen - un enfant meurt toutes les dix minutes de malnutrition

Le Yémen reste la pire crise humanitaire au monde. L’insécurité alimentaire et la malnutrition sont les facteurs clés du nombre de personnes dans le besoin. 16,2 millions de personnes souffriront de la faim cette année (Classification intégrée de la sécurité alimentaire (IPC) Phase 3 ou plus), dont 5 millions ne sont qu’à un pas d’être déclarées « famine » (IPC Phase 4), dont près de 50 000 mille personnes ont déjà confrontés à des conditions de type famine (Phase 5 de l’IPC) au premier semestre 2021.

Au moins un enfant meurt toutes les dix minutes de malnutrition et de diarrhée – environ 2,25 millions d’enfants de moins de 5 ans – souffrent de malnutrition aiguë cette année. Plus d’un million de cas de femmes enceintes et allaitantes souffrent de malnutrition aiguë en 2021.

 

Enfants malnutris

Muhammed Zulqarnain, directeur de pays d’Islamic Relief au Yémen, a déclaré : « Le pays est au bord de la famine. Les deux tiers de tous les Yéménites ont faim, et près de la moitié ne savent pas quand ils mangeront la prochaine fois ».

« La crise d’origine humaine s’aggrave littéralement au Yémen. Une histoire poignante dans laquelle une famille a dû vendre les médicaments reçus à titre d’aide humanitaire pour payer à la place de la nourriture pour leurs enfants.

La faim sévère est donc devenue une réalité quotidienne des enfants de moins de 5 ans devenus les premières victimes face au spectre de la mort à un âge aussi précoce ».

Zulqarnain poursuit : « Pour détecter les cas de malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans, Islamic Relief-Yemen aide le ministère de la Santé publique et les populations à fournir des services de traitement et de nutrition préventive dans 155 établissements de santé et 489 points de distribution de nourriture dans sept gouvernorats du Yémen. En 2020, 130 000 enfants et mères souffrant de malnutrition aiguë ont reçu un traitement d’urgence par le biais de notre programme d’alimentation supplémentaire ciblé pour la réhabilitation nutritionnelle, tandis que notre programme préventif (programme d’alimentation supplémentaire de couverture) a servi 305 038 enfants et mères ».

« En attendant, notre programme d’alimentation complémentaire ciblée pour la réhabilitation nutritionnelle renouvelle l’espoir de 45 718 enfants et mères souffrant de malnutrition aiguë en leur fournissant un traitement essentiel, tandis que notre programme préventif sert toujours 134 594 mères et enfants de moins de 2 ans avec des services de nutrition préventive » .

En l’absence de stabilité à travers le pays, les enfants du Yémen et leurs familles continueront à plonger plus profondément dans la faim et la malnutrition à moins qu’une action rapide ne soit encore plus nécessaire, en particulier sur l’économie, le financement humanitaire et l’accès humanitaire pour conjurer le risque de famine.

2,7 millions de personnes – sur une population de – déplacées en 2016, depuis lors, le nombre de personnes déplacées est passé à plus de 4 millions en raison du conflit prolongé.

Muhammed Zulqarnain a déclaré : « En 2020, nous avons continué à distribuer de la nourriture et de l’argent/des bons, atteignant plus de 2,3 millions de personnes par mois. 42 000 personnes déplacées ont été approvisionnées (nourriture, hygiène et dignité) grâce à nos kits d’urgence dans cinq gouvernorats (Sana’a, Hodeida, Dhamar, Amran et Raymah), ainsi que les populations touchées par les inondations dans trois gouvernorats (Sana’a, Dhamar , Amran). Islamic Relief – Le Yémen a fourni aux centres d’isolement Covid-19 dans quatre gouvernorats (Sana’a, Sa’ada, Al-hudaidah et Dhamar) des masques d’urgence, des gants et du matériel médical aux agents de santé. Malgré l’expansion continue des zones de conflit, nous avons continué à atteindre les personnes les plus touchées avec une aide d’urgence, en référant tous les cas qui avaient besoin d’une aide supplémentaire ».

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici