Afrique du Sud - l’armée autorise les femmes musulmanes à porter le hijab en uniforme

En vertu d’un changement de règles, les femmes officiers musulmanes des forces armées sud-africaines pourront porter le foulard avec l’uniforme, a annoncé une organisation juridique d’intérêt public.

Le changement est intervenu après que le Centre de ressources juridiques (LRC) a défendu le major Fatima Isaacs en 2019 contre les accusations de port d’un foulard musulman sous son béret militaire.

Fatima Isaacs travaillait comme médecin légiste dans un hôpital militaire du Cap où elle portait le foulard pendant des années, malgré les ordres de l’enlever.

Le centre a déclaré qu’il avait abandonné l’affaire car la politique des forces armées sud-africaines « ne discrimine plus les femmes musulmanes dans l’armée », a-t-il déclaré mercredi sur Twitter.

Le groupe a déclaré que les procureurs militaires avaient retiré toutes les charges retenues contre Fatima Isaacs, qui est désormais autorisé à porter un foulard serré qui ne couvre pas ses oreilles et est de couleur unie.

Il y a trois ans, la communauté musulmane sud-africaine a été indignée lorsque l’armée a accusé Isaacs de porter son foulard.

 

« Il est inconcevable que la Force de défense nationale sud-africaine refuse à une employée le droit de poursuivre sa liberté religieuse de porter un foulard« , a déclaré à l’époque le chef de la Maison royale de Mandela, condamnant l’incident.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici