Plateforme communautaire de location et de réservation de logements, Air Bnb a récemment effectué une dizaine de propositions d’hébergement situées dans les territoires palestiniens occupés, soit illégales au regard du droit international.

[Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite HBK sur Facebook en cliquant ICI ! ]

Selon Hossam Zomlot, responsable au sein de la diplomatie palestinienne, Airbnb « tire illégalement des profits de l’occupation » israélienne, a t-il indiqué à l’AFP. « Nous allons prendre des mesures » car « c’est à cause de tels actes d’entreprises internationales et du secteur privé que la situation (des Palestiniens) ne bouge pas et empire », a-t-il ajouté.

Omar Barghouti, co-fondateur palestinien de la campagne « Boycott, désinvestissement, sanctions » (BDS), a estimé qu’ « Airbnb peut et doit immédiatement exclure toutes les colonies israéliennes de ses offres pour se plier aux obligations du droit international en termes de défense des droits de l’Homme ».

La société basée aux Etats-Unis a répondu via un communiqué dans lequel elle assure « respecter les lois en vigueur là où (elle) opère et enquêter sur des inquiétudes soulevées au sujet de certains référencements ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici