Mais que se passe-t-il chez nos élus ? Nous avons beau ricaner aux inepties d’un Trump, tourné en dérision par notre clique médiatico-politique, ne ferions-nous pas mieux de balayer devant notre porte avant de nous moquer des autres ?

[Ne manquez plus aucune info et rejoignez vite HBK sur Facebook en cliquant ICI ! ]

Car en matière de stupidité, certains élus français n’ont rien à envier au candidat à la primaire Donald Trump.
Il ne se passe pas une semaine sans que l’un ou l’autre élu de l’hexagone ne défraie la chronique par une déclaration assassine contre leur cible préférée, inutile de préciser de qui il s’agit !
Dans le ridicule, Nadine Morano occupe la place d’honneur. Passons sur sa lamentable prestation lorsqu’elle a, de son corps, tenté de bloquer l’accès au centre des impôts à Rachid Nekkaz venu payer une amende anti-niqab. Rappelée à l’ordre par les forces de police venues à la rescousse de l’homme d’affaires algérien, Morano a dû s’incliner et le laisser régler l’amende pour le compte d’une femme verbalisée pour port du niqab.

Mais depuis la députée européenne ne décolère pas, humiliée par la “République” qui ne s’est pas pliée à ses exigences, elle multiplie les déclarations à l’encontre de Rachid Nekkaz.
Et ses exigences sont à la hauteur de ses prétentions car madame Morano demande ni plus ni moins, « l’expulsion immédiate du territoire » du militant des Droits de l’Homme et le « blocage de ses comptes bancaires » car après tout « il est algérien », ce qui justifie qu’il soit jeté hors de France selon l’ex-Ministre.

Nous avons l’habitude du ton aigri de la députée lorsqu’il s’agit d’incriminer les musulmans, mais son indignation, face à un homme assez riche pour avoir déjà payé près d’un millier d’amendes, a fait des émules.
Car après les gesticulations de dame Morano, le Ministère de l‘Intérieur a fait voter un projet de loi interdisant à un tiers de payer l’amende d’une personne.
Par un tour de passe-passe, nos dirigeants élaborent des lois à la carte.

Le premier ministre Manuel Valls n’a-t-il pas dit :« La France est une grande démocratie qui ne se laissera pas déstabiliser », dusse-t-elle pour cela inventer des lois à “la tête du client”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici