Emirats Arabes Unis - une Princesse condamne des messages islamophobes d'expatriés indiens

La princesse Hend Al-Qassimi des Emirats arabes unis a dénoncé les publications islamophobes sur les médias sociaux d’expatriés indiens travaillant aux Émirats.

« La famille dirigeante est amie avec les Indiens, mais en tant que royale, votre grossièreté n’est pas la bienvenue », a-t-elle écrit sur Twitter. «Tous les employés sont payés pour travailler, personne ne vient gratuitement. Vous faites votre pain et votre beurre de cette terre que vous méprisez et votre ridicule ne passera pas inaperçu. »

La princesse a également publié une section de la loi émiratie concernant le discours de haine qui, a-t-elle souligné, s’applique aux citoyens des EAU et aux non-citoyens.

 

La semaine dernière, la princesse Hend a partagé des captures d’écran de tweets d’un dénommé Saurabh Upadhyay dont le compte a depuis été désactivé. Les remarques incendiaires en question ont été faites entre l’expatrié et un autre utilisateur lors d’un rassemblement religieux à New Delhi en mars impliquant le Tablighi Jamaat, ce qui aurait entraîné une augmentation du nombre de cas de coronavirus en Inde.

L’expatrié indien a affirmé que les membres de la Jamaat crachaient sur les gens comme «une nouvelle forme de djihad», décrivant le groupe comme «des terroristes islamistes radicaux». La princesse Hend a répondu en disant: «Quiconque est ouvertement raciste et discriminatoire aux EAU sera condamné à une amende et forcé de partir.»

 

Al-Qassimi a également partagé un lien lundi d’une interview avec NDTV en Inde dans laquelle elle a parlé des tweets offensants. Elle a reconnu que les commentaires n’étaient pas représentatifs de tous les Indiens, reconnaissant les liens commerciaux importants des Émirats arabes unis et leurs relations étroites avec l’Inde.

Un compte Twitter géré par un nationaliste hindou a demandé à la princesse Hend si elle condamnerait également «l’hindouphobie», à laquelle elle a répondu qu’elle avait grandi avec des hindous et que la plupart des émiratis parlaient l’hindi. « Personne ne déteste les hindous ici », a-t-elle ajouté. Dans un autre article, elle a également exprimé son amour pour les films de Bollywood et le fromage naan tout en mentionnant que les Émirats arabes unis et l’Inde sont de «vieux amis».

 

Dans l’Inde dirigée par le BJP, il y a eu une augmentation du sentiment anti-musulman, y compris la calomnie des musulmans pour la propagation de Covid-19. Suite à la condamnation par la Commission permanente des droits de l’homme (CPIDH), l’organe des droits de l’homme de l’Organisation de coopération islamique (OCI), le Premier ministre indien Narendra Modi, qui a reçu la plus haute distinction civile des Emirats arabes unis, l’Ordre de Zayed, l’année dernière, a tweeté que l’Inde va maintenant mener une bataille unifiée contre le virus.

« Covid-19 ne voit pas la race, la religion, la couleur, la caste, la croyance, la langue ou les frontières avant de frapper », a déclaré Modi. «Notre réaction et notre conduite par la suite devraient attacher la primauté à l’unité et à la fraternité. Nous sommes dans le même bateau. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici