Jérusalem - Ivanka Trump et Jared Kushner assistent à un événement israélien organisé au sommet d'un cimetière musulman

Jared Kushner a déclaré que les accords de normalisation avec Israël avaient établi un « nouveau paradigme » au Moyen-Orient lors d’un discours du caucus à la Knesset

La fille et le gendre de l’ancien président américain Donald Trump se sont rendus lundi à Jérusalem occupée pour promouvoir les accords de normalisation entre Israël et les pays arabes, et ont assisté à une réception organisée au sommet d’un cimetière musulman de la ville.

Ivanka Trump et son mari Jared Kushner, un homme d’affaires immobilier et ancien conseiller de la Maison Blanche, ont assisté au soi-disant « Abraham Accords Caucus » au parlement israélien lundi matin.

Le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu – sous le mandat duquel quatre pays arabes ont accepté de normaliser leurs relations avec Israël – a assisté à l’assemblée avec le ministre de la Défense Benny Gantz, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid et des représentants de Bahreïn, des Émirats arabes unis et du Maroc.

Kushner a déclaré que les accords de normalisation avec Israël avaient établi un « nouveau paradigme » au Moyen-Orient, tandis que Lapid a déclaré qu’Israël travaillerait à « élargir le cercle » des pays rejoignant les soi-disant « Accords d’Abraham ».

Les pouvoirs politiques palestiniens dans tous les domaines ont rejeté les accords de normalisation menés par les États-Unis, les qualifiant de « coup de poignard dans le dos ».

Ils ont refusé des initiatives américaines lucratives d’investissement dans l’économie palestinienne en échange d’un compromis sur les droits politiques, comme la construction d’un État palestinien en Cisjordanie occupée et le siège de la bande de Gaza et le maintien de Jérusalem-Est occupée comme capitale de la Palestine.

La Mamilla historique

Kushner et Ivanka ont également assisté à une réception pour le lancement du Centre Friedman pour la paix par la force lundi soir.

L’événement, sévèrement combattu par les Palestiniens, a eu lieu au Musée de la Tolérance, un bâtiment controversé créé à Jérusalem sur des parties du cimetière islamique historique de Ma’man Allah, également connu sous le nom de Mamilla.

Le centre porte le nom de David Friedman, ancien ambassadeur des États-Unis en Israël, qui est la principale pom-pom girl d’Israël depuis son entrée en fonction en mai 2017 et a collecté des dons pour l’expansion illégale des colonies en Cisjordanie.

Le grand mufti palestinien Mohamed Hussein a déclaré que Mamilla, qui est un lieu de sépulture palestinien depuis des siècles, est une « dotation islamique… [et] toute attaque contre elle représente une attaque flagrante contre les musulmans du monde entier et une insulte à leurs sentiments ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici