L'Arabie saoudite dévoile « le prix à payer » pour la normalisation des liens avec Israël

L’idée d’un «effet domino» imaginaire des États arabes à la suite de l’accord EAU-Israël s’est effondrée vendredi lorsque l’Arabie saoudite a annoncé son «prix».

L’Arabie saoudite a fixé son prix pour la normalisation des relations avec Israël en exigeant un État palestinien souverain avec Jérusalem pour capitale. Le prince saoudien Turki al-Faisal a répondu à la spéculation américaine selon laquelle l’accord Israël-EAU pousserait d’autres pays arabes à emboîter le pas.

L’idée d’un tel «effet domino» s’est effondrée lorsque le prince a déclaré que seule une Palestine libre en ferait le prix. «Tout État arabe qui envisage de suivre les Émirats arabes unis devrait exiger en retour un prix, et ce devrait être un prix élevé», a écrit al-Faisal dans la publication saoudienne Asharq al-Awsat vendredi.

Avec Oman, les médias américains avaient posé l’Arabie saoudite comme l’un des candidats les plus susceptibles de signer un accord similaire. Les Saoudiens sont l’un des principaux clients des États-Unis pour le matériel militaire et la maison royale saoudienne a maintenu des relations solides avec la famille Trump. L’Arabie saoudite a maintenant écrasé cette spéculation en nommant son prix pour la normalisation.

Initiative de paix arabe

La position saoudienne aidera à maintenir l’Initiative de paix arabe vivante et enverra un signal aux autres pays compte tenu de l’attrait économique d’un accord avec Israël. Les politiciens israéliens, y compris le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avaient considéré l’accord des Émirats arabes unis comme le signe de la fin de l’Initiative de paix arabe de 2002. La proposition a officialisé les demandes du monde arabe, que le Premier ministre israélien d’alors, Ariel Sharon, a qualifiées de «non partantes».

L’Initiative de paix arabe, lancée par l’Arabie saoudite, offrait une normalisation avec Israël en échange d’un retrait complet des forces israéliennes des territoires occupés en Palestine et au Liban. La déclaration du prince Turki à Asharq al-Awsat réitère ces demandes et enverra le signal que la «normalisation» est tout sauf normale pour ceux qui soutiennent véritablement la cause palestinienne.

«Le Royaume d’Arabie saoudite a fixé un prix pour la conclusion de la paix entre Israël et les Arabes», a déclaré le prince Turki. «C’est la création d’un État palestinien souverain avec Jérusalem pour capitale, comme le prévoit l’initiative de feu le roi Abdallah.»

1 COMMENTAIRE

  1. Le titre officiel n’est malheureusement pas au complet:

    L’Arabie saoudite dévoile « le prix à payer » pour la normalisation de ses liens avec Israël ET ÉLIMINER LA PALESTINE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici