Le CCIF dépose plainte contre Marlène Schiappa pour diffamation 

Le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) va déposer plainte à l’encontre de la Ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa pour avoir affirmé, au cours d’une interview télévisée, que le Collectif avait lancé « des appels à la haine et à la violence », annonce Anadolu.

 

Dans un communiqué, l’association de lutte contre les discriminations à caractère islamophobe, a indiqué que « le 7 février, Marlène Schiappa « a prétendu que le CCIF, avait effectué des appels à la haine et à la violence ».

Elle est ensuite revenue « sur cet argument en rangeant le CCIF parmi les organisations qui lancent des appels à l’apologie du terrorisme, à la haine de l’autre et tiennent des propos antisémites ».

Le CCIF souligne n’avoir jamais été condamné ni même poursuivi pour de tels faits et dénonce une « diffamation » grossière.

Malgré sa dissolution fin octobre, l’association annonce déposer plainte par l’intermédiaire de son liquidateur.

Marlène Schiappa accuse le CCIF

Invitée à s’exprimer sur le projet de loi « confortant les principes républicains », Marlène Schiappa s’est indigné que des collectivités aient financé le CCIF alors que cette dernière « lançait ouvertement des appels à l’apologie du terrorisme » selon la ministre déléguée chargée de la citoyenneté.

 

« On a découvert qu’une collectivité a financé le CCIF, mais pourquoi ? s’interroge Marlène Schiappa. Pour quelle raison financer des organisations qui lancent ouvertement des appels à l’apologie du terrorisme, à la haine de l’autre, qui tiennent des propos antisémites »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici