Le gouvernement dissout l’association Coordination contre le racisme et l’islamophobie

C’est une nouvelle dissolution visant une association de lutte contre le racisme et l’islamophobie annoncée par le porte-parole du gouvernement à la sortie du Conseil des ministres. 

A l’instar du CCIF et de BarakaCity c’est sur proposition du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, que l’association « Coordination contre le racisme et l’islamophobie » (CRI) a été dissoute.

C’est par un tweet que Gérald Darmanin a annoncé la dissolution, mercredi 20 octobre, de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie, basée à Sainte-Foy-lès-Lyon. Le ministre de l’Intérieur a expliqué que cette association « appelait à la haine, à la violence et à la discrimination ».

 

Une décision arbitraire

 

Soulignant qu’un tiers des 89 lieux de culte « soupçonnés d’être radicaux et répertoriés par les services de renseignement » ont été contrôlés depuis novembre 2020, le ministre de l’Intérieur avait indiqué au Figaro que des procédures étaient enclenchées pour en fermer six autres dans la Sarthe dont la mosquée d’Allonnes, en Meurthe-et-Moselle, en Côte-d’Or, dans le Rhône ou le Gard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici