Le Maroc entre dans sa troisième phase de levée du confinement

Le gouvernement a déclaré qu’il avait pris en compte la situation épidémiologique dans le pays avant de décider de passer à la troisième phase de levée de l’isolement.

Le Maroc est entré dans la troisième phase de levée progressive du confinement à compter du dimanche 19 juillet à minuit. Cette décision fait partie de l’approche du Maroc de lever progressivement le confinement national afin de relancer l’économie et de reprendre une vie normale.

La décision du gouvernement prend en compte la situation actuelle du COVID-19 dans le pays.

La nouvelle phase permettra aux établissements touristiques, tels que les hôtels, de fonctionner à 100% de leur capacité. Les hôtels, cependant, ne doivent pas dépasser 50% de la capacité des espaces partagés, tels que les restaurants, les piscines et les centres sportifs.

Le pays permettra des rassemblements et des activités de moins de 20 personnes.

Le gouvernement autorisera également les transports publics à fonctionner à 75% de leur capacité entre et à l’intérieur des villes.

Le Maroc délivrera des licences pour organiser des rassemblements sportifs officiels sans la participation du public afin d’éviter la propagation de COVID-19.

Les institutions culturelles, bibliothèques, musées et monuments rouvriront également à 50% de leur capacité.

Le gouvernement a décidé de maintenir l’interdiction des mariages, des cinémas, des piscines publiques et des funérailles jusqu’à nouvel ordre.

Le communiqué de presse a exhorté les citoyens et les résidents marocains à continuer à respecter les mesures préventives recommandées par les autorités sanitaires pour éviter la propagation du COVID-19, en particulier pendant les vacances d’été et les prochaines célébrations de l’Aïd el-Adha.

Le gouvernement s’est engagé à prendre des mesures et à réimposer des mesures de confinement dans tous les quartiers résidentiels si de nouveaux points chauds apparaissent. 

L’état d’urgence au Maroc est actuellement en vigueur jusqu’au 10 août.

Depuis mars, le pays a enregistré 17 015 cas de COVID-19, 14 620 récupérations et 269 décès.

Environ 973 499 cas suspects ont été testés négatifs depuis l’épidémie de COVID-19 au Maroc.

Seules quelques provinces et préfectures restent bloquées, notamment Tanger-Asilah, Marrakech, Larache, Safi et Kénitra.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici