« Le voile peut aussi signer un choix » le ministre de la Justice défend le port du hijab - VIDEO

Le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, s’est exprimé devant la commission d’enquête pour le Projet de loi confortant le respect des principes de la république. Le ministre de la Justice a notamment abordé le sujet incontournable du voile.

 

« Ce texte est un texte de principe. Le voile peut signer l’asservissement, il peut aussi signer un choix. C’est pour moi nous enliser dans des débats qui ont déjà eu lieu. »

« Le président de la république dans le discours des Mureaux a répondu à certaines questions qui lui étaient posées par des journalistes, notamment sur le voile. Il a été très clair ! » poursuit le ministre.

« Si on se met tous à devoir distinguer les gens à la pratique de sur foi alors nous sortons de ce texte et nous nous perdons. Ce texte doit être consensuel, c’est un beau texte qui doit tous nous réunir. Les clivages politiciens doivent être effacés au profit d’une avancée commune pour les valeurs de notre république. »

Rejet de l’amendement contre le voile des mineures

La députée de La République en Marche (LaREM) Aurore Bergé annonce ce dimanche que son amendement relatif notamment à l’interdiction du port du voile pour les mineures dans l’espace public a été jugé non recevable par la commission spéciale de l’Assemblée en charge de l’examen du projet de loi « confortant les principes républicains ».

 

« Nous savions qu’il y avait un risque que nos amendements ne puissent être examinés. Ce sera le cas puisqu’ils ont été déclarés irrecevables par la commission spéciale car sans rapport direct légistique avec le projet », écrivent la présidente déléguée du groupe LaREM à l’Assemblée nationale et son collègue Jean-Baptiste Moreau dans un communiqué commun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici