Libye - Saïf Kadhafi confirme la légalité de sa candidature à la présidence

Le fils du défunt dictateur libyen Mouammar Kadhafi a appelé à ouvrir la voie à chacun pour se présenter aux élections présidentielles du pays.

L’équipe de campagne électorale de Saïf Kadhafi a déclaré qu’il était légalement autorisé à se présenter à la présidence parce que « la soi-disant règle constitutionnelle n’était pas sujette à discussion ou à litige, et elle n’a été abordée qu’après l’arrêt du processus électoral pour des raisons qui ont été revendiquées être un cas de force majeure. »

Elle a noté que « les points de discorde entre les parties s’ajoutent à ce qui a été convenu entre les représentants du Parlement et du Conseil d’État pour exclure de la candidature ceux contre lesquels des décisions de justice ont été rendues, même si elles ne sont pas définitives, qui est considérée comme ciblant et excluant certaines personnes. »

Pour sa part, le chef de la commission juridique du Conseil d’État en Libye, Adel Karmous, a déclaré : « Quelles que soient les conditions de candidature et qu’elles autorisent ou empêchent Saif Al-Islam de se présenter, si nous pensons avec raison et logique, comment une personne qui vit dans le secret peut-elle se présenter à des élections qui l’obligent à visiter toutes les régions du pays afin de mener à bien sa campagne électorale ? »

Karmous a demandé où se trouvait Said Al-Islam, considérant qu’il n’avait pas été vu en public depuis des mois.

Pendant ce temps, un analyste politique du sud de la Libye, Wissam Al-Kabeer, a déclaré : « L’objectif du discours de l’équipe de Saïf Kadhafi est maintenant de faire pression sur la Chambre des représentants et l’État pour mettre fin aux conditions de candidature à la présidence ».

5 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici