De nombreux Français attirés par le beau temps oublient le confinement VIDEO

Des marchés et des parcs bondés, ces scènes vues dans plusieurs régions de France laissent pantois. Les Français respectent-ils le confinement qui a été décrété ? Ont-ils pris conscience de la guerre sanitaire qui est en train de se jouer ? 

 

Avec l’arrivée du printemps et le début des vacances scolaires, la tentation est grande de ne pas respecter le confinement, faisant redouter une seconde vague de l’épidémie de Covid-19 en France, rapporte un sujet de France 24 tourné ce dimanche.

« Le déconfinement n’est pas à l’ordre du jour, l’échéance n’est pas fixée« , a martelé le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur Laurent Nunez. « Je rappelle la règle (…) on sort lorsque c’est strictement nécessaire« , a-t-il ajouté.  

« C’est les vacances, il fait beau, ne cédez pas à la tentation, restez au maximum chez vous« , s’adresse Valérie Pécresse aux Français, présidente de l’une des régions les plus sévèrement touchées par l’épidémie et où le « système de santé est complètement saturé« , précise l’Express.

Plus tôt, le directeur général de l’AP-HP Martin Hirsch déplorait la présence de « trop de monde dans les rues, trop de flâneurs, trop de promeneurs«  à Paris, croisés par les soignants se rendant à leur travail. 

Dans la Manche, la préfecture a rappelé que les plages sont interdites d’accès. Olivier Paz, maire de la commune normande de Merville-Franceville, pestait sur Twitter contre « les résidents secondaires (…) sortis de leur confinement pour venir en Normandie« . 

Dans les Pyrénées, un imprudent qui s’était perdu en voulant s’acheter des cigarettes en Espagne a dû être secouru en hélicoptère. 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici