Foot - Le Cameroun lance le compte à rebours de la CAN 20222

Quelques jours avant le coup d’envoi du tournoi, l’excitation atteint son paroxysme malgré les problèmes de coronavirus et de sécurité.

Ndongo Minsoko avait 10 ans en 1972 lorsqu’il faisait partie des 1 000 étudiants sélectionnés pour rejoindre des milliers d’autres spectateurs pour la cérémonie d’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au stade Ahmadou Ahidjo de la capitale camerounaise, Yaoundé.

Un demi-siècle plus tard, il est maintenant prêt à voir son pays accueillir pour la deuxième fois le meilleur tournoi de football d’Afrique.

« Je me sens tellement excité et honoré », a déclaré Minsoko, professeur à l’Institut national de la jeunesse et des sports de Yaoundé. « Nous devons donner une très, très bonne image de notre pays. »

Dimanche, l’équipe nationale du Cameroun – connue sous le nom de « Lions indomptables » – affrontera le Burkina Faso lors du match d’ouverture de la CAN au stade Olembe de Yaoundé.

Le Cameroun devait d’abord accueillir le tournoi d’un mois en 2019, mais il a été remplacé par l’Égypte en raison de retards de préparation et de problèmes de sécurité. Il a ensuite remporté l’édition 2021, qui a été repoussée d’un an en raison de la pandémie de coronavirus, indique Al Jazeera.

Et il y a quelques semaines à peine, des doutes persistaient quant à savoir si le Cameroun serait en mesure d’accueillir le tournoi 24 au milieu des craintes d’épidémies de COVID-19 et des problèmes de sécurité au cours d’un conflit de plusieurs années dans les régions anglophones du pays. L’incertitude a été accrue par les dissensions signalées entre les membres du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF), ainsi que par l’opposition des clubs européens qui ont menacé de retenir leurs joueurs africains à destination du tournoi en raison de la pandémie.

Des inquiétudes ont également été exprimées quant à l’état de préparation du Cameroun en termes d’organisation et d’achèvement des infrastructures. Mais le 22 décembre, à la suite d’une rencontre « fructueuse » entre le président de la CAF Patrice Motsepe et le président camerounais Paul Biya, l’instance de football a déclaré qu’elle allait de l’avant avec « les préparatifs d’une organisation réussie » du tournoi.

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis sidéré de voir des clubs européens menacer de ne pas libérer leurs joueurs africains convoqués pour prendre part à la CAN 2022 prévu au Cameroun du 09/01 au 06/02/2022, cela ressort du mépris à l’égard de l’Afrique et à son développement. Ces clubs européens, avant d’engager les athlètes africains, savaient qu’ils étaient africains et que en coordination avec la FIFA Ils sont dans l’obligation de libérer ces joueurs et à 15 jours avant le début des tournois, donc pas la peine de se prendre la tête et de se laisser intimidé qui que ce soit…!!! Place maintenant au spectacle et soutenons le football africain, réservoir des clubs les plus huppés d’Europe…Ah! sans oublier de souhaiter bonne chance à mon équipe préférée, 123 viva l’Algérie 💪🇩🇿❤️

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici