Assassinat Samuel Paty un membre de Génération Identitaire appelle à la reconquête de la France - VIDEO (1)

A la suite de l’assassinat du professeur Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine, des messages haineux à l’encontre des musulmans n’ont cessé de se répandre provoquant ainsi un douloureux amalgame. Thaïs d’Escufon, membre du mouvement d’extrême-droite Génération Identitaire, encourage les jeunes français au soulèvement dans une de ses vidéos diffusées sur les réseaux sociaux et vues plus de 23.000 fois.

 

« Hier soir, nouvel attentat à Eragny-sur-Oise, il est devenu normal qu’un professeur puisse se faire décapité en pleine rue par un islamiste. Qu’est ce que tu attends ? Tu n’as plus le choix maintenant ! On a plus le choix ! Engage toi ! Si tu ne veux plus continuer à être spectateur de ce genre de situation, rejoins-nous et agis pour la reconquête ! », déclare-t-elle d’un ton ferme et le poing serré.

Cette jeune femme, faisait partie du groupe de Génération identitaire qui ont déployé une banderole sur un toit de Paris, le 13 juin dernier, au passage de la manifestation « contre le racisme et les violences policières » organisée par le collectif La Vérité pour Adama.

Les musulmans pris pour cibles

Dans une vidéo reprise par la chaîne Al Jazeera, on voit l’un des membres actifs de l’organisation Génération identitaire, Rémi Falize, s’en prendre aux musulmans de façon virulente. Il s’imagine notamment en train d’attaquer une mosquée et de commettre un « vrai massacre ».

 

Rémi Falize, membre de Génération Identitaire :

« Le jour où je sais que j’ai une maladie incurable, je m’achète une arme. Quitte à mourir d’une maladie, autant me faire fusiller par les flics. »

Un homme lui demande alors :

« Vous allez vous en prendre à qui ? »

Rémi Falize lui sourit avant de répondre :

« Contre une mosquée, n’importe quoi. Avec ma voiture, je peux faire voiture-bélier et Pam ! »

« Je vais dire à ma mère : Tu ne vas pas au marché de Wazemmes. C’est moi qui y vais. Je vais là-bas et je fais un vrai carnage. »

Et le membre de Génération Identitaire d’ajouter :

« Charlie Hebdo à côté c’est de la pisse de chat. »

« Le marché de Wazemmes c’est là où il y a tous les bougnoules. Vous y allez un dimanche avec votre voiture, ça serait le bordel. Je laisserai ma carte d’identité comme font les jihadistes. Et si je ne meurs pas pendant le carnage, j’en refais un autre, je te jure. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici