Meriem Debbagh bientôt virée de TPMP après avoir défendu l’Islam

Jusqu’ici inconnue des téléspectateurs français, la Tunisienne Meriem Debbagh a fait une entrée pour le moins fracassante, lundi 5 octobre au soir, dans Touche pas à mon poste.

Les critiques de Meriem Debbagh envers la chanteuse Rihanna ont crée la polémique. La nouvelle chroniqueuse de Cyril Hanouna est une star en Tunisie et transfuge de la version tunisienne de TPMP. Dès son arrivée sur le plateau parisien, la jeune femme de 34 ans a immédiatement donné le ton !

« Rihanna, j’ai envie de la tuer ! »

Rihanna a fait l’objet de critiques féroces après que des mannequins de lingerie lors de son dernier défilé de mode aient dansé sur une chanson qui semblait remixer un hadith du Prophète . Invitée par Cyril Hanouna à donner son avis sur la question, Meriem Debbagh a donné une réponse franche et spontanée.

 

« C’est une provocation envers les musulmans, c’est une insulte, je trouve ça indigne de sa part. »

Puis Meriem Debbagh explique :

« Moi, je trouve que limite, j’ai envie de la tuer. Car je trouve que ça ne se fait pas du tout. Déjà son défilé c’est de la m***. Déjà, son défilé il est catastrophique. En plus, elle sortait avec un prince saoudien avant, donc elle sait très bien ce qu’elle a fait. Moi, je pense qu’elle a fait exprès. »

Harcelée par les médias

Après cette sortie, Meriem Debbagh continuait d’alimenter les réseaux sociaux, l’intéressée à demander expressément aux journalistes de cesser de l’importuner.

Meriem Debbagh bientôt virée de TPMP après avoir défendu l’Islam ?

Meriem Debbagh répond « aux haineux »

 

Fidèle à son franc-parler, la chroniqueuse a posté une photo la mettant en scène faisant un doigt d’honneur aux polémistes et un commentaire qui ne laisse aucun doute « Haters gonna hate, fuckers gonna fuck, Stay calm darling, coz bitches gonna talk 🔥🤣 »

« Les haineux vont haïr, les bais**** vont bai***, Restes calme chérie car les sal***** vont parler »

Certains téléspectateurs, outrés, n’ont pas hésité à interpeller le CSA exigeant le départ de la chroniqueuse, lit-on dans les médias.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici