Politiques, personnalités publiques ou encore simples islamophobes n’ont plus peur de déverser leur haine anti-islam en hexagone car celle-ci n’est pas punie par la loi comme elle devrait l’être.

Les médias français prennent un malin plaisir à donner la parole à ces gens car ils créent rapidement le buzz et font monter l’audience. C’est pourquoi Véronique Genest, en pleine promotion de son livre “La super flic de France” sur Canal+, a été interrogée sur ses précédentes déclarations sur l’Islam.

« Je ne regrette jamais rien. Si les gens sont choqués, c’est peut-être qu’ils n’écoutent pas bien ce qu’on dit. Et puis je crois qu’il n’y a pas de délit d’opinion. C’est mon opinion et je l’assume. »

La chroniqueuse enfonce alors encore un peu plus le clou en demandant à l’actrice d’expliquer en quoi l’Islam est dangereux pour la démocratie :

« Regardez autour de vous pour l’instant et laissez les gens se faire leurs opinions. Voilà. Regardez ce qu’il se passe dans le monde et vous verrez (…) C’est une opinion, c’est la mienne. »

Dans une autre émission, elle est encore une fois sollicitée pour s’expliquer sur son acharnement contre les musulmans mais elle s’emporte à son habitude :

« Ecoute, je m’en fiche, tu vois, honnêtement. Cette conversation me gonfle. Moi, franchement, la religion me fait ch**** »

« Je n’ai pas envie d’être dans la position de l’accusée. Je n’ai rien fait de mal »

Une vidéo à découvrir maintenant :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici