L'Arabie saoudite emprisonne le célèbre récitateur du Coran Abdullah Basfar (1)

Les autorités saoudiennes ont récemment arrêté le cheikh Abdullah Basfar, l’un des célèbres récitants du Coran à travers le monde islamique, ont révélé vendredi les prisonniers d’opinion sur Twitter.

Le compte Twitter des prisonniers d’opinion a indiqué que le cheikh avait été arrêté en août, sans donner plus de détails sur la manière et le lieu de son arrestation.

«Nous confirmons la détention du cheikh Dr Abdullah Basfar depuis août 2020», a publié le compte rendu des prisonniers d’opinion.

Basfar est professeur agrégé au département de charia et d’études islamiques de l’Université King Abdul Aziz de Djeddah. Il est également l’ancien secrétaire général de l’Organisation mondiale du Livre et de la Sunnah.

Les informations sur la détention de cheikh Basfar coïncidaient avec les informations sur la détention de cheikh Saud Al-Funaisan, qui avait été arrêté en mars.

Al-Funaisan est professeur d’université et ancien doyen de la faculté de charia de l’Université Al-Imam de Riyad.

Cependant, certains ont salué ces détentions dans le cadre de la répression de l’extrémisme dans le royaume, basée sur le plan du prince héritier saoudien Mohamed Bin Salman visant à effacer l’identité religieuse de l’Arabie saoudite.

Mais un grand nombre de Saoudiens ont exprimé leur colère face à la détention, a révélé le journal en ligne Rai Al Youm, citant un citoyen saoudien sur Twitter: «L’élite dont nous avons nécessairement besoin est en prison.»

Un autre compte Twitter d’un citoyen saoudien rapporté par Rai Al Youm a publié: «Nos religieux sont détenus arbitrairement, tandis que les gens insignifiants jouissent de la liberté et répandent la corruption dans le pays. C’est une campagne ouverte pour se débarrasser de l’islam et répandre le vice dans le pays de Haramin. »

Depuis 2017, date à laquelle le prince héritier a pris le pouvoir, il sévit contre les religieux, les journalistes, les universitaires et les cyberactivistes pour leurs opinions critiques sur sa manière de diriger le pays et ses projets de laïcisation.

2 Commentaires

  1. Bienvenue dans le monde moderne, si en Arabie Saoudite, ça se passe comme ça, les revendications islamistes, dans les pays étrangers a l’ islam, n’ont plus d’ objets !

  2. Salam aleikum,
    Pourquoi il n’y a aucune source dans beaucoup de vos articles ??? En tant que muslimin et ensuite journalistes il faudrait apporter un peu de preuves a vos sujets…

    Comme a dit un ancien pieux si ce n’était les chaines de transmission n’importe qui aurait pu dire n’importe quoi !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici