La Thaïlande fermera ses parcs nationaux chaque année pour préserver l'environnement

La Thaïlande prévoit de fermer ses parcs nationaux pendant plusieurs mois chaque année pour réduire les dommages environnementaux dans les sites touristiques populaires, a déclaré le ministre de l’Environnement du pays.

La fermeture des parcs pendant la pandémie a permis à l’habitat naturel de se remettre des hordes de touristes et de ramener la faune, comme les baleines et les tortues, sur les plages de renommée mondiale de la Thaïlande, a déclaré le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement, Varawut Silpa-archa. Les autorités veulent maintenant fermer les parcs chaque année pendant deux à quatre mois à la fois, à partir de l’année prochaine, afin d’améliorer la conservation des zones, a-t-il déclaré.

«C’est pour que la nature puisse se réhabiliter et que les gardes du parc puissent améliorer les parcs», a déclaré Varawut dans une interview à Bangkok.

La Thaïlande compte plus de 100 parcs nationaux, qui couvrent les régions montagneuses du nord jusqu’aux îles tropicales du sud, contenant des attractions populaires comme les îles Phi Phi et la baie de Phang Nga. Plus de 20 millions de personnes ont visité les parcs nationaux thaïlandais au cours de l’exercice 2019 et ont contribué 2,2 milliards de bahts (70 millions de dollars) en frais de parc, selon les données du Département des parcs nationaux, de la faune et de la conservation des plantes.

Le tourisme est un élément clé de l’économie thaïlandaise, contribuant à environ un cinquième du produit intérieur brut avant que la pandémie ne perturbe les voyages internationaux. Certaines plages tropicales, îles et autres attractions naturelles ont eu du mal à faire face au nombre de visiteurs étrangers, qui a atteint près de 40 millions en 2019. Le gouvernement prévoit que le nombre de visiteurs chutera à moins de 7 millions cette année.

Varawut, qui occupe ce poste depuis environ un an, a déclaré que les fermetures de parcs seraient échelonnées dans tout le pays.

La baie Maya des îles Phi Phi, rendue célèbre par le film de Leonardo DiCaprio, « The Beach », restera fermée jusqu’à ce qu’une grande partie de la zone se soit remise des dégâts du tourisme de masse, a déclaré le ministre, ajoutant que les récifs coralliens de la baie pourraient prendre jusqu’à 40 ans.

Les frontières de la Thaïlande ont été fermées à la plupart des étrangers depuis fin mars pour lutter contre la pandémie, mais le gouvernement envisage maintenant de rouvrir le pays à certains étrangers dans le but de sauver son industrie touristique en difficulté. Son économie dépendante du tourisme a été l’une des plus touchées au monde, avec un recul record de 8,5% cette année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici