Valérie Pécresse Il y a un lien entre terrorisme et immigration - VIDEO

La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a estimé ce dimanche 25 avril qu’il fallait « cesser de nier le lien entre terrorisme et immigration », après le meurtre d’une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet.

 

Dans la lutte contre le terrorisme, « il n’y a pas de réponse à tous les risques », mais il y a des « failles » en France, a-t-elle souligné dans Le Grand rendez-vous Europe1/Cnews/LesEchos.

« Il faut d’abord cesser de nier le lien entre terrorisme et immigration, il y a un lien, notamment avec l’immigration la plus récente », a déclaré Valérie Pécresse.

 « On a frappé le visage de la France. La police, c’est la Nation, l’Etat », a réagi la présidente de la région Île-de-France, avant d’énumérer plusieurs propositions pour mieux lutter contre le terrorisme.

« Dans cette guerre, il n’y a pas de risque zéro, pas de réponse à tous les risques », explique l’ex-LR. Mais, ajoute-t-elle, « il y a toute une série de failles dans nos dispositifs qui doivent être comblées ». Tout d’abord, estime Valérie Pécresse, « il faut cesser de nier le lien entre terrorisme et immigration. Il y a un lien ». Les deux autres priorités, poursuit-elle, doivent être de savoir « comment mieux repérer les signaux de radicalisation », et de savoir « comment mettre hors d’état de nuire les radicalisés, en évitant qu’ils deviennent prosélytes en prison ».

Sur la question de l’immigration, Valérie Pécresse martèle qu’il faut « contrôler nos frontières », puis « travailler sur l’immigration clandestine » en posant la question de la « régularisation ». « Il faut renvoyer les clandestins dans leur pays d’origine », insiste la fondatrice de Libres!.

« Il y a aujourd’hui un vrai sujet sur les frontières. C’est un sujet qui n’est pas que national, mais aussi européen », dit l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy. Aussi, ajoute-t-elle, « nous devons organiser à la frontière de l’Union européenne ce qu’on appelle la procédure d’asile à la frontière ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici