7 décembre 2018 | 5.6K vues | 0 commentaire

CNews : Derrière les gilets jaunes se cachent les Frères musulmans !

Image de l'article CNews : Derrière les gilets jaunes se cachent les Frères musulmans (...)
ZOOM

Depuis l’explosion de colère d’une frange de la population française le 17 novembre dernier, la communauté arabo-musulmane du pays avait été oubliée, la presse étant trop occupée à couvrir les derniers événements.

Mais que les musulmans se rassurent, les revoilà sur le devant de la scène grâce à Laurence Marchand-Taillade. La fondatrice de l’Observatoire de la Laïcité du Val d’Oise a été très claire hier sur CNews, les Gilets jaunes sont un coup des “Frères Musulmans” !
Les gilets jaunes qu’elle décrit dans une tribune publiée le 30 novembre sur son blog, comme des « riens », des « alcooliques », des « illettrés », des « gaulois réfractaires » seraient donc manipulés par les jeunes arabes de banlieues.
Pour preuve, Laurence Marchand-Taillade se réfère aux journaux égyptiens pour confirmer ses dires.

Alors jetons un petit coup d’œil sur la presse égyptienne pour vérifier tout cela ...
Plusieurs journaux égyptiens parlent effectivement de la colère des gilets jaunes et du chaos qui règne actuellement dans l’Hexagone : « Pillage », « destruction », « chaos », « violence », « apocalypse » ...
Certains médias égyptiens proches du président Abdel Fattah al-Sissi ont choisi de critiquer le mouvement des gilets jaunes. Et ils ne sont pas les seuls, les internautes égyptiens semblent de leur avis.
Le hashtag « Al-Satarat Al-Safra » (gilets jaunes) tourne en boucle sur les réseaux sociaux arabes.

Alors pour quelles raisons les médias pro-gouvernementaux s’intéressent-ils tant aux gilets jaunes et pourquoi essayent-ils de les discréditer aux yeux de la population égyptienne ?

Selon le sociologue égyptien Said Sadek, il s’agit d’un choix calculé

pour décourager les Égyptiens de marcher dans les pas des Gilets jaunes et préserver ainsi la stabilité du régime actuel.

Et il semblerait que cette tactique fonctionne à merveille, puisque de nombreux internautes arabes critiquent le mouvement des contestataires, le décrivant comme « destructeur ».
Parmi eux, certains ont qualifié les gilets jaunes :

d’ islamistes qui veulent renverser le gouvernement français et semer la discorde.

Les internautes ne sont pas seuls à utiliser le terme « islamiste », un média égyptien proche du gouvernement, Al-Masri al-Youm, a écrit que derrière les

“pillages et destructions” des manifestations de gilets jaunes, se cache en réalité une “organisation secrète des Frères musulmans en Europe”.



Après ce premier article, Al-Masri al-Youm a publié un autre article dénonçant «  la responsabilité de Daech  » derrière le mouvement.

Il n’en fallait pas plus pour que certaine se précipite ventre à terre sur cette “info” pour nous la servir encore fumante.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 7 décembre 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous