Marie-Caroline Le Pen Il y a de l’islamo-gauchisme et de l’islamo-droitisme - VIDEO

En Ile-de-France, Valérie Pécresse, qui a rassemblé 36.18% des voix au premier tour, fait figure de favorite. Mais pour le Rassemblement national, l’enjeu reste important. « Une victoire de l’extrême gauche serait un cataclysme », a lancé Marie-Caroline Le Pen, présente sur la liste de Jordan Bardella et sœur de Marine Le Pen, jeudi soir sur Europe 1. 

 

Mais pour mobiliser les électeurs, qui se sont largement abstenus lors du premier tour, le RN cible surtout Valérie Pécresse, la présidente sortante : « Valérie Pécresse essaie de faire croire qu’il y a un danger de gauche et de gauche extrême en Ile-de-France. Mais on sait tous qu’elle va passer et elle le sait parfaitement. Elle essaie de susciter un vote utile pour avoir le maximum de voix », a estimé Marie Caroline Le Pen.

« Il y a de l’islamo-gauchisme et de l’islamo-droitisme. »

« Il y a de l’islamo gauchisme et de l’islamo droitisme. […] Madame Pécresse finance des associations qui soutiennent les migrants, elle a voté en 2012 la quasi-gratuité des transports pour les migrants, elle soutient beaucoup de choses qui seront applaudies par le gauche. Il y a une espèce d’accord tacite entre les deux et contre lequel nous nous battrons », a-t-elle poursuivi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici