« Un grand acteur, un séducteur » - le père d’Emmanuel Macron fait des révélations sur son fils

Dans un article du Monde au sujet des pères des trois derniers présidents de la République. Selon le journal, le père d’Emmanuel Macron s’était montré « glacial », « regardant sa montre », le 14 mai 2017 lors de la passation de pouvoirs.

En revanche, le soir de la victoire quelques jours plus tôt, le 7 mai, l’a ému. Particulièrement sa traversée de l’esplanade du Louvre, jusqu’à apparaître devant la pyramide du Louvre face à une foule en liesse. « Oui, ce soir-là, j’étais heureux parce qu’Emmanuel a réussi à faire ce qu’il voulait faire. Il est entré dans l’histoire de France, ce n’est pas rien », confie Jean-Michel Macron dans Le Monde. Le neurologue ne dissimule pas sa fierté face à la réussite de son fils qui a conquis le pouvoir « à la façon d’un Bonaparte ! ».

« Emmanuel est capable de tirer de chacun ce qui peut lui rendre service à lui… », analyse dans Le Monde le père du chef de l’État. Il décrit le plus connu de ses trois enfants comme « un grand acteur, un séducteur ». « C’est utile en politique », reconnaît-il. 

« C’est un ours »

Le Monde indique que la liste des choses qui l’agacent est longue : la « médiocrité » de la politique locale, le « conservatisme » des hommes politiques ou encore la presse people. Tout en s’excusant d’être aussi « méchant », il indique que c’est le « problème » d’Emmanuel, pas le sien s’il fait le choix de s’exposer parfois dans les magazines avec son épouse.

« C’est un ours »résumerait Emmanuel Macron quand il évoque de rares fois son papa face à ses amis. La plupart n’ont pas le souvenir d’une relation idyllique entre les deux hommes. « Les liens semblaient un peu ­distendus », confirme son témoin de mariage et ancien camarade de Sciences Po, Marc Ferracci. De son côté, Brigitte Macron confirme que cela n’a « pas été simple » au début avec son beau-père, précise Gala.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici