Coronavirus - La situation s'améliore en Italie, des chiffres au plus bas

Samedi le nombre de morts en une journée s’élevait à 681, 766 vendredi. Près de 16.000 personnes sont mortes du Covid-19 en Italie, pays le plus endeuillé du monde, selon les chiffres officiels. 

« La courbe a commencé sa descente », s’est félicité le patron de l’Institut supérieur de la Santé, Silvio Brusaferro. La baisse du nombre des morts « est une donnée très importante », a-t-il dit. 

«C’est une nouvelle importante parce que cela permet à nos hôpitaux de respirer. C’est la première fois que ce chiffre est en baisse depuis que nous avons la gestion de cette urgence», s’est félicité le patron de la protection civile Angelo Borrelli.

C’est un véritable espoir en Italie, pays le plus touché officiellement par la pandémie, où pour la première fois le nombre de patients admis en soins intensifs a baissé, alors que les chiffres des décès quotidiens et des nouveaux cas de contamination continuent là aussi de reculer, notamment en Lombardie, l’épicentre de la crise, où sont multipliés les tests diagnostics, précise France24.

«C’est un message fort mais qui ne doit absolument pas être lu comme un signe que nous aurions surmonté la phrase critique. Il démontre que ce qui a été mis en oeuvre a été utile», s’est de son côté félicité le patron du Conseil de sécurité de santé, Franco Locatelli.

Les Italiens, qui terminent leur quatrième semaine de confinement, n’entrevoient toujours pas le retour à liberté, qui se fera de manière progressive, ont indiqué les autorités.

La sortie du confinement pour bientôt ?

« Si ces données se confirment, nous devrons réfléchir à la phase 2«  du plan de redémarrage de l’Italie, qui prévoit une reprise d’une partie de l’activité productive de la troisième économie européenne. Cette phase 2 a été décrite par les autorités comme une période de « cohabitation » avec le virus. 

L’Italie avait annoncé samedi que le nombre d’hospitalisations en soins intensifs avait diminué pour la première fois en Italie depuis que la pandémie y a explosé il y a plus d’un mois. Ces résultats sont « conquis jour après jour et il est important de maintenir les mesures qui ont fait diminuer la courbe« , a-t-il toutefois ajouté. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici