alNas c'est plus de 35813 membres et 782 établissements

En cliquant sur Inscription, vous acceptez nos Conditions générales d'utilisation et acceptez de recevoir des informations de la part de alNas

inscr hbk

Actualités du moment

Respect, Confidentialité, Religion, Sécurité et Partage

Posté le : 18 novembre 2017

(|attribut_html)

[Affaire Tariq Ramadan] Le Parisien dévoile une ancienne conversation privée remettant en cause le présumé viol

Henda Ayari, l’ancienne salafiste reconvertie aurait-elle profité du scandale #Balancetonporc pour régler ses comptes ? Quoiqu’il en soit, il faudra que l’affaire Weinstein éclate pour que l’écrivaine décide d’accuser son violeur présumé. Les faits remontent à 2012, Tariq Ramadan islamologue renommé d’origine égyptienne aurait violé Henda Ayari, mais plutôt que de courir porter plainte, elle se tait et se confie à son amie la journaliste et féministe, Caroline Fourest. Cette dernière qui a bâti sa notoriété à coups de déclarations polémiques, s’est faite discrète ces derniers temps n’ayant plus de sujets bidons à jeter en pâture aux journalistes. Pourtant la féministe choisit de ne rien dire et ce malgré son aversion pour « frère Ramadan » comme elle l’appelle. Silence radio, zéro plainte, zéro indignation alors qu’elle tient son pire ennemi entre ses mains. Durant de longues années, Henda à son tour ne dit rien du calvaire qu’elle dit avoir subi et attend le scandale Weinstein pour avoir enfin le courage d’accuser son agresseur. Une belle histoire qui vient d’être mise à mal suite aux révélations par Le Parisien de plusieurs conversations privées qu’elle a entretenu avec son présumé violeur. Le 5 juin 2013, soit quinze mois après son agression dont elle dit avoir été victime, Henda reprend contact avec Tariq Ramadan sur Facebook. Etonnant lorsque, dans son témoignage, elle le décrit comme un homme cruel sans foi ni loi dont elle a peur. Pourtant les messages envoyés à Ramadan par la fondatrice de l’association Libératrices ne font aucune allusion à son viol présumé, au contraire la femme insiste pour qu’ils reprennent contact. Face aux réticences du petit-fils du fondateur des frères musulmans, Henda Ayari se justifie : «  Nous sommes des êtres humains avec nos failles. J’étais dans une période difficile et instable et des personnes qui te haïssent m’ont monté la tête contre toi en te faisant passer pour un monstre pervers et sans cœur.  » Rejetant la photo sur une « certaine personne » dont elle tait le nom. Puis de poursuivre, elle : «  m’a vraiment monté contre toi et m’a dit des choses très graves sur toi. Je l’ai crue et je le regrette car par la suite j’ai constaté que c’était une folle et une hystérique. Je pense qu’elle m’a menti sur beaucoup de choses te concernant.  » Pour Ramadan, il est trop tard pour s’excuser : «  Tu as trop parlé et tu as fait du mal. Avec des gens aux mauvaises intentions. Sois heureuse maintenant  », lui dit-il avant de la bloquer. Mais l’ancienne salafiste supplie et implore l’intellectuel : «  Je te demande pas d’oublier mais juste de me pardonner [...] je n’ai pas la moindre rancœur contre toi [...] je ne souhaite plus que tu reviennes dans ma vie ni qu’on se revoit mais je veux qu’on conserve un esprit fraternel et bienveillant . » «  Tu as tes défauts comme moi mais aussi des qualités alors stp ne me bloque plus. Ne me prive pas de ta page et laisse-moi juste lire tes beaux écrits que j’ai toujours aimés tant lire pour méditer dessus . » Des propos qui ne laissent à aucun moment penser qu’elle s’adresse à un agresseur violent et barbare. Les avocats de l’islamologue ont remis la copie des conversations au parquet. Les avocats de la féministe évoquent pour leur part un contexte de «  pressions psychologiques  ».

Restaurants

Spécialités : Africain

Afrik’n’fusion

Spécialités : Grill

Alambra

Spécialités : Francais, Grill, Italien, Poisson

L’Argile

Spécialités : Thai

Le wok saint germain

Spécialités : Francais

Les enfants terribles

Spécialités : Japonais

O kyoto

Spécialités : Francais, Mexicain

Le Baïli

Rappels